Le seul Maître Artisan Cuisiniste
à la Réunion

09 70 35 09 94

Les plans de travail

En béton ou presque

Devenu un matériau de décoration à part entière, le béton trône aussi dans la cuisine. Mais attention, la majorité des plans dits « en béton » n’ont souvent que quelques similitudes d'aspect avec lui.

Bien souvent, il s’agit en réalité de micro-béton additionné de résine, dont la particularité est de pouvoir être appliqué en couches minces de seulement 2 à 3 mm sur un support hydrofuge. On distingue également les BFUP, bétons fibrés à ultra-hautes performances, très compacts et contenant très peu d'eau.

Ils composent cette fois des plans massifs, de préférence coulés et moulés en atelier, parfois d'un seul tenant avec les vasques, et les aussi en béton résistants, ces plans peuvent présenter une fragilité au niveau des angles.

En bois massif ou imité

Très apprécié pour son caractère chaleureux, le bois compose des plans de travail parfois massifs (mais haut de gamme), souvent en lamellé-collé, voire sous forme d'imitation en stratifié. plus rarement en bois de bout.

Massif, le bois reste sensible à l'eau stagnante et aux taches. II doit donc être traité et protégé pour être préservé. II est aussi susceptible de se déformer sous l'effet des variations d'humidité, comme n'importe quel meuble en bois massif. Le lamellé-collé offre une version abordable et stable d'un plan presque massif, puisqu’il est composé de bandes de bois collées entre elles.

C’est huilé que le bois préserve toutes ses qualités esthétiques - un traitement qu’il convient néanmoins de renouveler régulièrement.

En inox, zinc et compagnie

Très résistant, facile d’entretien, hygiénique et adapté au contact alimentaire, l’inox est resté longtemps dans les cuisines professionnelles avant d'arriver dans celles des particuliers. Insensible à l'oxydation, il ne craint ni l'humidité, ni la chaleur qu'il conduit très bien.

Il est sensible aux traces de doigts et aux rayures. Plus ou moins brillant au début, il se patine avec le temps, ce qui en facilite l’entretien. Moins « clean », mais apprécié pour son caractère un peu nostalgique, dans l’esprit des comptoirs de café à l’ancienne, le zinc se présente aussi sous forme de feuille, et habille un plan toujours en sapin (seul bois au contact duquel il ne s’oxyde pas).

II s’entretient avec une eau savonneuse et des produits non corrosifs, mais moins facilement qu’un inox. 

En matériaux composites faciles d’entretien

Ils portent des noms différents selon leur fabricant, mais disposent tous de nombreux atouts. On distingue le quartz de synthèse et le « Solid Surface ». Le premier s'apparente à la fausse pierre et se compose plus de 90 % de poudre de quartz mélangée de la résine.

Il est lisse, non poreux, résistant aux chocs, insensible aux taches et aux rayures. Il supporte une température de 180° ce qui n’exclut pas le recours au dessous-de-plat. Contrairement au premier, les « Solid Surfaces » doivent être collés sur un support.

Ils contiennent plus de résine et disposent pratiquement des mêmes qualités. Ils sont plus sensibles aux rayures - mais réparables - et aux chocs thermiques. Le premier d'entre eux est le Corian®.

Sollicitez

nos services !