Le seul Maître Artisan Cuisiniste
à la Réunion

09 70 35 09 94

Les 4 règles d'un agencement réussi

Une cuisine est avant tout une pièce fonctionnelle dont l’aménagement doit respecter quelques règles pour en faciliter l’usage. On en compte 4 principales.

Règle no. 1

Le triangle d’activité

Quel que soit le type d’implantation de la cuisine, il doit satisfaire une bonne répartition entre les trois zones de fonction : lavage, froid et cuisson. Pour garantir une bonne fonctionnalité et réduire les déplacements, elles doivent autant que possible être à égale distance et former un triangle dont les côtés de ne doivent pas excéder 2,75 m.

La zone de cuisson

Elle regroupe la cuisinière ou la plaque de cuisson, un plan de travail d’un côté ou de l’autre, large d’au moins 40 cm, et de part et d’autre si la place l’autorise, un four, un four micro-onde et une hotte. Idéalement, la plaque de cuisson doit être placée entre la zone « froid » et la zone « lavage », jamais contre un mur à droite ou un à gauche, au moins à 60 cm de l’évier et 40 à 60 cm du réfrigérateur.

La zone de lavage

Elle comprend l’évier et le lave-vaisselle, plus rarement le lave-linge, et se situe autant que possible à proximité de la chute d’évacuation des eaux usées. Placé sous la fenêtre, l’évier doit être équipé d’une robinetterie rabattable pour ne pas en contrarier l’ouverture (à moins que celle-ci soit coulissante). On prévoit toujours (quand c’est possible…) un peu d’espace de part et d’autre pour la vaisselle sale ou propre. Toujours à proximité de l’évier, l’ouverture du lave-vaisselle ne doit pas en contrarier l’accès.

La zone de froid

Elle concerne le réfrigérateur, désormais combiné quasi systématiquement à un congélateur. On l’éloigne d’au moins 40 à 60 cm du four, on ne le colle pas au mur pour ménager un espace d’au moins 5 cm, destiné à faciliter son ouverture et à empêcher son moteur de chauffer. Enfin, on évite de le placer en angle avec un meuble de rangement ou pire avec un autre appareil ménager. Sa porte étant réversible, on choisit son sens d’ouverture de façon à ce qu’elle s’ouvre vers la cuisine.

Règle no. 2

Le circuit du propre et du sale

Propre ou sale, la vaisselle doit avoir un trajet logique.

Sale, après le repas, elle est déposée sur une desserte (plan de travail), passe éventuellement par la poubelle pour y être vidée, par l’évier pour y être rincée, puis est placée dans le lave-vaisselle.
Poubelle, évier et lave-vaisselle doivent donc être proches les uns des autres.

Propre, la vaisselle est sortie du lave-vaisselle pour être rangée. On prévoit donc les placards de rangement à proximité.

Règle no. 3

Les dimensions à respecter

La majorité des appareils ménagers s’inscrivent dans un carré de 60 cm de côté.

C’est donc la profondeur minimale du plan de travail, même si les fabricants proposent de plus en plus des plans plus confortables disposant de 65 cm de profondeur.

Concernant la facilité de passage, on considère que 70 cm sont un minimum devant les meubles, tandis que 90 cm sont nécessaires pour permettre d’accéder à un four bas ou pour contourner un meuble ouvert.

Les hauteurs

Le plan de travail se situe en moyenne entre 85 et 95 cm. La hauteur peut être déterminée en fonction de la taille des principaux utilisateurs, mais attention, en cas de revente, il est fort possible que les nouveaux acquéreurs ne fassent pas la même taille…

Un plan bar doit se trouver au niveau du coude (eh oui!), soit entre 110 et 120 cm de hauteur.

Les rangements les plus pratiques, donc les plus utilisés au quotidien, sont ceux situés entre 60 cm et 150 cm de hauteur. En deçà, il faut se baisser. Au-delà, il faut se hisser. En moyenne, la dernière étagère accessible ne doit pas se situer à plus de 2,10/2,20 m.

La hotte doit se trouver à au moins 60 cm de la plaque de cuisson, entre autres pour éviter de s’y cogner en cuisinant.